Ecologistes avant l'heure
La puissance innovatrice

La puissance innovatrice

L'architecte Simon Speigner réalise des projets phares au standard passif. L'une des résidences écologiques planifiées par ses soins est devenue le

Lorsque l'arrière-grand-père et le grand-père étaient bûcherons et le père menuisier, il semble presque naturel que l'on travaille avec le bois. Simon Speigner est devenu architecte et de par son héritage familial, a vite opté pour le bois. "De par notre activité dans la construction écologique, il était tout simplement évident de travailler avec le bois" explique-til. Il est également devenu rapidement évident que construire avec la technologie de maison passive était plus que judicieux.

Il pourrait également enjoliver ces histoires de nombreux détails, de tous les prix qu'il a remportés. Le prix d'énergie du Land de Salzbourg, le prix de la construction en bois de Haute-Autriche et de la Styrie, le prix d'architecture du Land de Styrie, le prix d'État d'architecture et de durabilité et bien plus encore. Mais on a l'impression que Simon Speigner laisse son travail parler pour lui.


La grande percée eut lieu avec la maison passive "Samer Mösl", la première résidence-maison passive d'Autriche avec 60 logements sur 4500 m2. Un projet de 8,2 millions d'euros, qui une fois construit, est devenu le "lieu de pèlerinage des planificateurs internationaux", comme le journal Salzburger Nachrichten l'écrivit à l'époque. Ceci a plusieurs raisons : l'ossature en bois de l'édifice a été réalisée en dix semaines seulement, grâce au standard de maison passive, c'est également rentable pour l'entreprise. Seul du bois local a été utilisé, avec une isolation en cellulose de 24 cm. Il y a une ventilation d'air frais, l'installation solaire de 200 m2 sur le toit veille à l'eau chaude et le reste des surfaces en toiture est végétalisé. Même l'eau de pluie est réutilisée, pour l'irrigation des espaces verts.



Suite à ce projet, Speigner est resté fidèle aux gros projets. "Nous prenons maintenant part à de nombreuses compétitions" déclare Speigner, "et nous faisons de ce fait aussi beaucoup de bâtiments communaux. Mais nous planifions également beaucoup dans le secteur des maisons familiales."



Le buzz autour de la maison en bois 1

Le buzz autour de la maison en bois