Header TEST D'ÉTANCHEITE À L'AIR BLOWERDOOR
Systèmes d'étanchéité à l'air

TEST D'ÉTANCHEITE À L'AIR BLOWERDOOR


Il y a deux types de mesures:

  • mesure finale (degré d'utilisation)
  • mesure des phases de construction

Le contrôle de l'étanchéité du bâtiment est réalisé par ce que l'on appelle le « test BlowerDoor ». D'éventuels défauts d'étanchéité peuvent être constatés à temps au cours des travaux et être ainsi rectifiés assez facilement. Après ces corrections et la réalisation du bâtiment, la mesure finale est effectuée en cours d'exploitation. La mesure finale est souvent exigée par les fonds d'aide de l'habitat ou les autorités.

Cela fonctionne ainsi:

Le test BlowerDoor permet de déterminer à quel rythme le volume d'air du bâtiment est renouvelé pour une différence de pression donnée par rapport à l'air extérieur et par heure.

Un cadre télescopique recouvert d'une membrane est placé dans une fenêtre ouverte ou une porte extérieure pour créer cette différence de pression.

Un ventilateur est placé dans une ouverture de la membrane. Le régime du ventilateur est souvent réglé de façon à établir une pression définie entre l'intérieur et l'extérieur. Pour maintenir cette pression, le ventilateur doit générer un flux de volume d'air aussi élevé que celui traversant les fissures du bâtiment.

Pendant que cette différence de pression est créée (dépression dans la maison), des fuites dans l'enveloppe du bâtiment peuvent être facilement détectées. Des défauts d'étanchéité sont même perceptibles à la main. Un courant d'air se ressent au niveau de toutes les fissures. Parmi les autres dispositifs de détection de fuites, on peut citer les générateurs de fumée (en pression), les anémomètres et la thermographie.

Il convient de respecter certaines valeurs limites contractuelles pour le degré d'étanchéité à l'air, la valeur n50. La valeur moyenne est indiquée dans le procès-verbal en tant que valeur de mesure.


FAITS & VALEURS

Le test BlowerDoor est un procédé normé de contrôle de l'étanchéité à l'air de l'enveloppe du bâtiment. La valeur n50 (taux de renouvellement d'air) indique à quel rythme l'air dans le bâtiment mesuré est renouvelé au cours d'une heure. Les valeurs limites sont définies dans des normes nationales et des exigences pour les fonds d'aide de l'habitat, mais elles peuvent aussi être imposées par les concepteurs. Des logements, mais aussi des bâtiments entiers sont ainsi mesurés.

Une valeur n50 inférieure à 3,0 1/h est généralement fixée pour les batiments sans ventilation mécanique (ventilation par les fenêtres) et une valeur inférieure à 1,5 1/h en cas de ventilation de logements. Pour les maisons passives, le taux de renouvellement d'air doit être inférieur à 0,6 1/h. Ces valeurs sont extraites des directives RL6 de l'OIB et de la norme DIN 4108-7. Il convient de connaître les valeurs limites prescrites par le fonds d'aide de l'habitat.